Contactez-nous en écrivant à prospection@ferrailleprod.com
Suivez-nous:
 

Expositions

 

SIMON HANSELMANN

Du 05 octobre au 19 novembre  Galerie Martel

Le génial dessinateur australien enfumera la Galerie Martel pour une exposition où il fera bon glander !!

Simon Hanselmann reprend à son compte la série pour enfants Megg, Mogg et le Hibou pour en faire une ode stupéfiante à la déglingue. Malaise ! Sous sa plume mazoutée, Meg et Mogg deviennent 2 créatures aux cerveaux complètement cramés, qui bullent à longueur de leurs mornes journées. Seules options pour tromper l’ennui abyssal qui ronge leur vie: s’enfiler, se défoncer ou martyriser leur demeuré de colocataire…

Attention artiste classé Seveso !

En partenariat avec La Galerie Martel

simon-hanselmann-megg-mogg-owl
©Simon Hanselmann/Galerie Martel

REBORN IN THE USA

 Du 06 au 24/10/2017 – Point Éphémère

Une exposition plurielle avec en exclusivité un plateau ultra relevé d’auteurs américains.  Ainsi, le Point Ephémère accueille une exposition de la mauvaise graine de la bd US, Johnny Ryan, auteur fétiche de la revue Vice et gros caillou dans la chaussure de l’internationale bien-pensance. L’autre partie de Reborn in the Usa est consacrée à la revue Kramers Ergot de Sammy Harkham.

kramers

Helge Reuman Kramers Ergot

EXPOSITION KRAMERS ERGOT

Avec Dash Shaw, Anders Nilsen, Lale Westvind, Gabrielle Bell, Noel Friebert, Helge Reumann, Christopher Forgues, Sammy Harkham, Marc Bell, Blanquet, Blexbolex, Ruppert & Mulot, Amandine Meyer, Baptiste Virot, Antoine Cossé.

 

«S’il y a un avenir pour la bande dessinée, Kramers Ergot semble l’avoir mis en bouteille. Le premier vraiment nouveau paradigme pour une anthologie de comics  d’avant-garde depuis RAW. Un emballage  somptueux où l’ensemble est encore plus grand  que la somme de ses parties!  » Art Spiegelman.

 

Kramers Ergot, est une revue collective américaine tenue de mains de maître par Sammy Harkham depuis l’an 2000.

Alternant les vieux roublards de la scène alternative mondiale et petits  jeunes audacieux de la dernière averse, chaque numéro est une réussite totale tant par l’excellence de sa mise en forme que par la qualité de son contenu. Véritable manifeste de la création graphique du moment, Kramers Ergot n’hésite pas à mélanger les genres et à faire peau neuve à chaque publication, quitte à dérouter ses lecteurs.

Pour célébrer 17 ans d’activisme acharné, Formula Bula vous a concocté une exposition aux petits oignons  réunissant 13 auteurs majeurs de la revue.

En présence de Sammy Harkham, Marc Bell, Ruppert & Mulot, Amandine Meyer, Blanquet, Helge Reumann …

Commissariat :
Thomas Bernard & Raphaël Barban
Production :
Formula Bula
Scénographie :
Atelier 1:1

BALLBREAKER – EXPOSITION DE JOHNNY RYAN

©Johnny Ryan-Misma
true-crime
©Johnny Ryan

Une gerbe de dessins poisseux dégouline des murs du Point Ephémère transformé pour l’occasion en temple du mauvais goût. La Messe est dite, Johnny Ryan est à Paris !

Johnny, chez Ferraille, on le verrait bien en curé buriné, avec une calotte élimée posée de travers sur ses cheveux  gominés… Et nous en paroissiens assidus!

Chez lui, l’obscène cohabite sans problème avec un humour édenté à l’haleine chargée. Ça pue la régression à plein naseau mais quand Pipi et Caca sont en bateau, Johnny Ryan le gros craignos, lui, marche sur les os.

L’exposition fera les points noirs de ce prédicateur made in US qui compisse la rigueur morale et concasse la bienséance Frédéric Fleury, autre prêcheur en marécage nauséabond lui donnera la réplique dans un ping pong transgressif de haut vol.

Production :
Formula Bula
Commissariat:
Thomas Bernard & Raphaël Barban

Scénographie: Atelier 1:1

BLEXBOLEX, FANTASSIN DU CALEPIN

Les coulisses du livre Nos Vacances de Blexbolex à paraître chez Albin Michel jeunesse le 15 novembre 2017.

Du 14 octobre au 05 novembre – Médiathèque Françoise Sagan

« Il ne faut pas perdre de vue que mon activité s’exerce dans les domaines mineurs que sont les livres pour les enfants et les récits en image. » Blexbolex

En découvrant les notes de l’auteur et sachant que le dessin de Blexbolex procède d’une technique exclusivement numérique, il nous est apparu essentiel que l’agencement formel de l’exposition soit di érent de l’accrochage classique d’une exposition de bande dessinée. L’exposition s’empare donc des mots de l’auteur pour un parcours visant à mettre à nu la construction de son projet. Il s’agit ici, de montrer ce qui n’a habituellement pas vocation à être montré, ni publié: le carnet. Petit écrin foutraque dans lequel l’auteur recueille ses idées, ses pensées, les organise, les bouscule, les désorganise pour, peu à peu, construire son livre. Nous avons marché dans les pas de l’auteur, nous aussi, empreints de doutes et de questionnements.

Blexbolex n’est ni peintre, ni écrivain, ni graphiste, et en fin de compte, peut-être pas auteur de bande dessinée non plus. C’est un fantassin du calepin ! Pas d’histoire derrière laquelle se planquer, pour avoir le livre en ligne de mire. Pour accomplir une telle mission, tout d’abord connaitre les moyens à disposition : la qualité de l’impression, les encres, le papier principalement. Puis passer au dessin. Pas besoin d’utiliser des matériaux forcément « nobles », d’ailleurs, des matériaux très modestes peuvent sonner étonnamment justes. Puis partir au combat, tête baissée, faire entrer le texte en conflit avec l’image, rater un trait, effacer ses traces, recommencer sans jamais savoir si la victoire est à sa portée … Cette exposition est le récit de cette bataille rangée…

©Blexbolex

Commissariat :
Raphaël Barban & Thomas Bernard
Production :
Formula Bula
Scénographie :
Atelier 1:1

En partenariat avec Albin Michel