Inscrivez-vous à notre newsletter:


Contactez-nous en écrivant à prospection@ferrailleprod.com

Chaîne Youtube de Formula Bula

Suivez-nous:
 

Hors-la-Loi

Une exposition de Blutch

Médiathèque Françoise Sagan (Paris 10e) du 24 septembre au 20 octobre 2019

L’exposition présente une sélection de planches originales qui traverse deux ouvrages de bande dessinée de l’auteur, Le Petit Christian et Mais où est Kiki ? (à paraître aux éditions Dupuis en janvier 2020). Le Petit Christian est un récit confession en deux tomes paru à L’Association (1998/2008) dans lequel Blutch nous plonge dans les souvenirs de son enfance et remet en selle ses héros. Mais où est Kiki ? est une aventure de Tif et Tondu écrite par Robber, le frère de Blutch. Il ne s’agit pas ici d’une relecture des personnages créés par Fernand Dineur en 1938 pour le Journal de Spirou mais bien d’une création originale. Blutch et Robber mettent en scène Tif et Tondu, en respectant les codes et la psychologie des personnages mais non sans une certaine liberté rafraîchissante. Ce récit est un projet de longue haleine dans lequel Blutch savoure son plaisir avec un dessin d’un classicisme assumé, le trait précis sert une enquête haletante lorgnant volontiers sur les classiques du genre comme Boileau-Narcejac. Deux œuvres que vingt années séparent mais qui semblent se répondre, voire se tendre la main ! Lorsqu’il s’empare d’icônes de la bande dessinée belge ou quand il met en scène son enfance, Blutch ne feint pas son bonheur, celui de “faire” de la bande dessinée, “cet art de la relecture qui nous arrache au temps”. Cette exposition, en quelque sorte, regarde la bande dessinée à travers l’œil d’un de ses plus talentueux admirateurs.

Commissariat: Raphaël Barban assisté d’Amélie Cannard
Graphisme: Studioburo
Scénographie: Atelier 1:1
Production: Strasbourg Eurométropole & Formula Bula

©Blutch-Dupuis

La chasse aux brigands
une exposition en réalité
augmentée de GUILLAUMIT

Du vendredi 27  au dimanche 29 septembre 2019 – Point Éphémère

Véritable touche-à-tout, Guillaumit se motive toujours pour de nouvelles expériences et tente systématiquement de croiser les disciplines, de créer des ponts entre l’illustration et le code informatique, le déploiement dans l’espace physique et digital. Imaginée par Guillaumit pour le Carnaval de Bordeaux 2019 (dont il est le directeur artistique depuis 2018), cette exposition regroupe un casting prestigieux d’illustrateurs : Anouk Ricard, Pierre La Police, Roxane Lumeret, Thibaut Gleize, Guillaumit, Duch, Adèle Frost, Pierre Ferrero, Lou-Andréa Lassalle. Les visiteurs sont invités à télécharger une application gratuite et découvrir au moyen d’un smartphone, créations et animations qui se cachent dans les illustrations de l’exposition. Un subtil moyen de démystifier la technologie en lui apportant une note ludique.

Commissariat:  Guillaumit
Graphisme: Studioburo
Scénographie: Atelier 1:1
Production: Formula Bula

©Guillaumit

©Lépinay-Collection Michel Lépinay

Michel Lépinay
premier photographe de Hara Kiri

Du vendredi 27 septembre au dimanche 27 octobre 2019 – Point Éphémère

Photographe professionnel installé dans le neuvième arrondissement parisien, Michel Lépinay travaille pour Hara Kiri dès 1961. Un an plus tard, il immortalise la transformation de Georges Bernier en Professeur Choron (Hara Kiri Service, Professeur Choron : Réponse à tout), les locaux du mensuel étant situés à côté de son studio, au 4 rue Choron. Sur des scénarios et réalisations de Gébé, Michel Lépinay photographie quantité de fausses pubs et romans-photos, dont La Reine de France contre la République Française, mettant en scène les danseuses Vélérie Camille et Christine Reynolds et l’équipe hara-kirienne (Cavanna, Gébé, Fred, Wolinski, Reiser, Cabu et bien sûr le Professeur Choron).

Dès les premiers numéros, il impose un style expressionniste, aux contrastes élaborés, dans des photographies dynamiques qui marqueront l’aspect graphique du Hara Kiri des années 60. Fin 1963, les couvertures du magazine passent à la photo : en rouge sanglant et noir charbon, le résultat est violent et expressionniste. Hara Kiri, “publication dangereuse pour la jeunesse”, a trouvé son style, bête et méchant. Michel Lépinay quittera Hara Kiri en 1966, année de la seconde interdiction (six mois) du journal.

 

Commissariat:  Marc Bruckert & Thomas Mailaender
Graphisme: Studioburo
Scénographie: Atelier 1:1
Production: Formula Bula

Newgarden une exposition de Mark Newgarden & Megan Montague Cash (USA)

Du vendredi 27 au dimanche 29 septembre  2019 – Point Éphémère

Mal connu en France, à part des initiés, Mark Newgarden est pourtant le co-créateur d’un phénomène planétaire des années 80 : Les Crados. Cette série américaine (Garbage Pail Kids) est une parodie des célèbres poupées Cabbage Patch Kids imaginée par Art Spiegelman et Mark Newgarden. Cette exposition s’efforce d’approcher la singulière carrière de Mark Newgarden dans laquelle s’entremêlent bande dessinée d’avant-garde, strips pour la presse, cartes à collectionner, dessins animés et livres pour enfants. Son travail est en permanente mutation et s’étale de la plus grande simplicité aux pastiches exagérés des styles graphiques du milieu du XXème siècle; du muet au verbeux; du ton le plus direct à la complexité d’un jeu formel éblouissant.
L’exposition permet de découvrir des exemples de ses bandes dessinées parues dans Raw Magazine; sa série de dessins polymorphes, réalisés sous le titre Newgarden dans le New York Press; son travail sur la célèbre collection Les Crados et enfin Bow-Wow, livres pour enfants réalisés en collaboration avec Megan Montague Cash. En 2018, Mark Newgarden a reçu le prestigieux prix Eisner du meilleur livre sur la bande dessinée pour son essai How to read Nancy, co-écrit avec Paul Karasik; une analyse approfondie de Nancy, personnage iconique de la bd américaine de Ernie Bushmiller et autrefois publié en France sous le nom d’Arthur et Zoé. C’est la première fois que Mark Newgarden est exposé en France.

Commissariat:  Bill Kartalopoulos
Graphisme: Studioburo
Scénographie: Atelier 1:1
Production: Formula Bula

©Mark Newgarden- Megan Montague Cash

©Clémentine Mélois

BIBLIOFAKE

Du mardi 24 septembre au dimanche 20 octobre 2019 – Médiathèque Françoise Sagan

À l’heure où les médias parlent de post-vérité et que les fake news inondent les réseaux sociaux, notre Bibliofake, cette petite Bibliothèque du Faux, vous propose une sélection d’œuvres qui détournent les supports du savoir pour raconter des histoires. Que ce soit avec les pochettes des groupes imaginés par Étienne Charry, les détournements de Que Sais-Je ? de Fabio Viscogliosi, les bandes-annonces de films inventés de toute pièce par Camille Lavaud ou bien les chefs-d’œuvre de la littérature détournés par Clémentine Mélois, la Bibliofake titille cette membrane assez mince qui sépare fiction et réalité.

Commissariat: Thomas Bernard
Graphisme: Studioburo
Scénographie: Atelier 1:1
Production: Formula Bula
Remerciements aux artistes: Etienne Charry, Camille Lavaud, Clémentine Mélois et Fabio Viscogliosi

Dangers ! de Cizo & Felder

Du samedi 28 septembre au jeudi 17 octobre 2019 – Parc forestier
de la poudrerie Sevran (93)

Passionné de graphisme, lui-même graphiste hors pair, Cizo tombe par hasard sur de vieilles affiches de l’INRS réalisées par Chadebec. De cette découverte naît l’idée de faire un livre chez Les Requins Marteaux. Souhaitant pousser un peu plus loin leurs investigations, les artistes Cizo & Felder découvrent alors l’immense potentiel artistique du matériel de prévention utilisé à travers le monde et conçoivent une exposition en résonance au livre éponyme. L’ouvrage bénéficie de l’appui de l’INRS et est publié en mai 2012. L’exposition propose au visiteur un parcours à travers les affiches avec la même vocation première : prévenir les risques d’accidents sur le lieu de travail.
Dangers! interroge les voies et les codes empruntés pour préserver la sécurité des travailleurs. Le tour de force ici est de montrer comment toutes ces visions en matière de prévention peuvent susciter des sentiments aussi divers que le rire, l’étonnement, la consternation ou même la nostalgie… Ainsi, Cizo & Felder n’ont pu résister à mettre eux aussi les mains dans le cambouis en réalisant quelques pièces venant rythmer la scénographie de l’exposition avec humour.

Commissariat:  Cizo & Felder
Graphisme: Studioburo
Scénographie: Atelier 1:1
Production: Formula Bula

©Nicolas Amodéo-Inrs

©Emile Bravo

“Je suis tombé dedans quand j’étais petit”

Du lundi 16 septembre au mercredi 16 octobre 2019 – Centre Paris Anim’ Château Landon et Jemmapes

En 2018, Formula Bula présentait 22 entretiens vidéos avec des autrices et des auteurs de bande dessinée, les questionnant sur leurs lectures d’enfance.

Cette exposition est une transposition de ces films, adaptés pour un accrochage dans les deux centres d’animation du 10ème arrondissement.

Commissariat: Raphaël Barban 
Graphisme: Studioburo
Production: Formula Bula